Conseils pratiques de Médecins Vétérinaires pour l'Aïd al Idha

11 octobre 2013, 18:13

Dr M. HENI* - Pr Ag. S. BEN YOUSSEF**

 

Afin de fêter un aïd « sans risques » pour le consommateur et l’environnement, nous vous présentons dans ce document quelques conseils pratiques que vous pouvez suivre de l’étable à la table.

 

1. Choix de l’animal à l’achat

  • Observer l’animal  debout à 4 pattes
    • La tête doit être relevée de nature avec un regard horizontal, sauf si l’animal est en train de brouter
    • Attention aux animaux qui «cherchent les étoiles »
  • Observer l’animal en marche
    • Les animaux boiteux ne sont pas sains
    • Les moutons marchent la tête maintenue horizontale
  • A la palpation
    • Rechercher les traces de plaies (traces de sang, …)
    • Palper les membres à la recherche de masses au niveau des articulations
    • Palper les épaules à la recherche de masses molles ; signe d’abcès
    • La toison doit être entière sans traces de morsures (signe de démangeaisons).
  • Examiner les narines (traces de jetage, signe de « rhume ») et le rectum (traces de diarrhée)

 

2. Transport de l’animal vif

  • Eliminer de la cabine du véhicule tous les objets tranchants et les bidons de produits chimiques !
  • Attention au fils de fer
  • Prévoir une litière en paille ou en vieux tissus épais (vieille couverture…)
  • Eviter les trajets de plus de 90 minutes
  • Aérer modérémement l’engin

 

3. Séjour à la maison

  • Contention
    • L’animal peut être attaché mais attention aux objets contondants et tranchants.
    • Veiller à maintenir un espace qui permet l’introduction aisée de 3 doigts entre le cou de l’animal et le ruban d’attache.
    • L’animal peut se retourner sur lui-même et s’étrangler ou se faire un garrot autour d’un membre, une surveillance est requise toutes les 30 minutes.
    • Le risque serait moindre sans attaches ; il suffit de mettre des obstacles non tranchants autour du mouton et il restera sage. Le mouton n’est pas un animal sauteur.
    • Eviter que d’autres animaux (chiens chats) s’approchent de lui pour éviter le stress.
  • Alimentation
    • Prévoir de l’eau à volonté.
    • Fournir du foin ou de la paille.
    • Il n’est pas nécessaire de se procurer tous les aliments qu’on propose car ce n’est pas dans la dernière semaine qu’il va gagner des kilos.
    • Eviter d’ajouter le fenugrec (حلبة) car son goût persistera dans la viande.
    • Sauf prescription du Médecin Vétérinaire, ne pas donner de médicaments, ils risquent de persister dans la viande et les abats. 

 

4. Préparation de l’abattage

  • La diète
    • 12 heures avant abattage, écarter toutes sources d’alimentation et ne laisser que l’eau. L’animal doit « se reposer » pour éviter la dispersion des bactéries. 

 

5. Abattage et inspection

  • Abattage
    • Veiller à assurer une bonne contention de l’animal. Relier 3 membres au minimum par une corde mais sans serrer.
    • Utiliser un couteau bien aiguisé.
    • Ecarter la tête vers le dos du corps après saignée pour dégager la voie au sang.
    • Utiliser un couteau propre.
    • Le couteau de saignée devra être lavé et désinfecté avant autre utilisation.
    • Eviter le soufflage par la bouche.
  • Dépouillage 
    • Veiller à ce que la viande ne soit pas mise en contact avec la toison.
  • L’éviscération doit être faite dans les 30 minutes au maximum !
    • Attention à ne pas perforer les abats digestifs ; leur contenu ne doit pas souiller la carcasse
  • Inspection des organes
    • Carcasse 
    • Inspecter la zone de l’épaule ; si une masse se présente avec un contenu verdâtre, éliminer la et éviter les grillades.
    • Poumons 
    • Remplir d’eau et palper
    • Les traces de sang peuvent être épluchées
    • Les « boutons » durs peuvent être épluchés
    • Les kystes sous tension ne doivent pas être manipulés, dans ce cas, saisir l’organe en entier
    • Foie 
    • Kyste sous tension, agir comme pour le cas du poumon
    • « Boutons durs » ; épluchage

 

Pour toute autre situation, nous vous prions de contacter systématiquement le Médecin Vétérinaire le plus proche pour prendre les mesures nécessaires.

La liste des Médecins Vétérinaires bénévoles le jour de l’aïd sera publiée sur les journaux.

 Ne pas donner les organes, ou parties d’organes, saisies à manger aux carnivores !

  • Ces derniers doivent être enfouis au sol entre deux couches de chaux, avant de recouvrir le tout par de la terre
  • Veiller à respecter la chaine de froid pour la viande et les abats
  • Ne pas utiliser un couteau, ayant servi à la découpe des viscères digestifs, à d’autres fins sans lavage et désinfection

 

6. Grillades

  • Pour prévenir la persistance des pathogènes, il est conseillé d’assurer une bonne cuisson de la viande, préférer ainsi le « bien cuit » au « saignant »  et au « bleu ».

 

   *Dr M. HENI : Quali-Consult

** Pr Ag. S. BEN YOUSSEF ENMV Sidi Thabet

 

Ce document a été inspiré en grande partie de CONSEILS SANITAIRES POUR L’AID AL ADHA, ONSSA.

 

 

Les différentes pièces du mouton
- 1 Collier ou collet
- 2 Epaule
- 3 Poitrine
- 4 Haut de côtelettes
- 5 Gigot raccourci
- 6 Côte de gigot
- 7 Selle
- 8 Côtelettes filet
- 9 Côtelettes premières
- 10 Côtelettes secondes
- 11 Côtelettes découvertes

Les différentes pièces du mouton - 1 Collier ou collet - 2 Epaule - 3 Poitrine - 4 Haut de côtelettes - 5 Gigot raccourci - 6 Côte de gigot - 7 Selle - 8 Côtelettes filet - 9 Côtelettes premières - 10 Côtelettes secondes - 11 Côtelettes découvertes